Phénomène 2-FR - "Numérificarion"
notation: +8+x


Info

Réalisé par Praetor3005Praetor3005 =)

Ma page auteur : The Meowrooms

Languages: ukfrancechinaportugalpolandvietnamspainitalyrussiapalestinetokikoreathaiindonesia

Description

Le Phénomène 2-FR, également appelé "numérification", est un phénomène qui donne aux vagabonds un sentiment de linéarité aux Backrooms ainsi qu'une impression de profondeur aux niveaux qu'ils visitent. Il présente l'environnement global comme une succession de niveaux qui peuvent être cartographiés, par le biais de plusieurs sensations psychologiques. Un individu touché par le phénomène ressentira à quelle "profondeur" des Backrooms se trouve le niveau dans lequel il évolue. Ce phénomène est persistant, ce qui veut dire que ce sentiment de profondeur subsistera non seulement pendant l'intégralité de l'exploration d'un niveau, mais également lors d'un changement de niveau.

Cas standard

Lorsqu'un individu touché par le phénomène entre dans un niveau numéroté, une sorte d'instinct, de sentiment étrange, lui donnera la "profondeur" supposée du niveau. Par exemple, un individu entrant dans l’Hôtel de la terreur depuis un ascenseur du Niveau 4 sentira qu'il se trouve désormais dans un niveau supérieur au dernier visité, comme s'il avait "monté" plus haut dans les Backrooms. Lorsque le niveau d'entrée et de sortie sont davantage éloignés dans la numérotation, comme par exemple après un noclip qui transporterait un vagabond du Niveau 94 au Niveau 1, le phénomène est accompagné d'un sentiment de désorientation bref. Ce dernier augmente en longueur et puissance avec la "distance" entre le niveau d'entrée et de sortie.

Cas des niveaux énigmatiques

Dans le cas des niveaux énigmatiques, un vagabond touché par le phénomène qui y entrera éprouvera un sentiment de malaise, comme s'il se trouvait en dehors du temps et de l'espace lui-même. L’individu se sentira coupé des Backrooms, comme pris à part. Ce sentiment reste néanmoins bénin et n'empêche pas la réalisation d'actions dans le niveau en question (telle que l'exploration). Il reste néanmoins une nuisance qui, bien que faible, peut provoquer des effets plus indésirables chez un individu non habitué, comme un sentiment de panique ou bien de claustrophobie. L'unique exception dans le cas des niveaux énigmatiques est celui des niveaux négatifs. Les sentiments liés à ces derniers sont similaires à ceux des niveaux normaux, mais avec le sentiment d'être en dessous, cette fois, de la plupart des niveaux1.

Cas particuliers

Certains niveaux provoquent sur les vagabonds touchés par le phénomène des ressentis différents de ce qui pourrait être attendu avec les informations ci-dessus.

Cas des niveaux énigmatiques  "Route Vers Les Ruines"  et "Fin Du Put#*n de Monde"

Ces deux niveaux ont été considérés en leur temps comme le Niveau 600 par les vagabonds, ce qui a apporté son lot de conflits lié au "véritable Niveau 600" entre les deux instances au niveau de certains petit groupes d'explorateurs. Néanmoins, leur numérotation a été modifiée en raison de rapports plus récents d'équipes d'exploration, alors que la nature du Canal Bleu commençait à mieux être comprise. Il est donc fort possible que des vagabonds touchés par le phénomène se "sentent" dans le Niveau 600 dans ces deux instances, alors que le M.E.G a modifié leur caractérisation pour une meilleure compréhension. Néanmoins, dans la plupart des cas, les vagabonds touchés perçoivent actuellement les deux niveaux comme les autres niveaux énigmatiques. En plus de cela, des sensations de liens étranges entre les deux niveaux ont pu être répertoriées. De plus amples recherches sont nécessaires afin de déterminer si ces deux niveaux possèdent bel et bien un rapport entre eux.

Cas du niveau énigmatique "La Zone en Déclin"

Tout comme les deux niveaux précédents, la Zone en Déclin a été considéré pendant un certain temps comme le niveau 232 par la numérification. Néanmoins, le niveau semble maintenant s'autodétruire, et un vagabond touché par la numérification qui s'y aventurerait maintenant percevrait les mêmes sentiments de mise à part que les autres niveaux énigmatiques.

Cas du niveau énigmatique "La Fin"

Dans ce niveau, les vagabonds ressentiront tous l'impression de se trouver dans une sorte d'espace de transition entre les Backrooms et les Frontrooms. Il s'agit du seul niveau où l'intégralité des vagabonds semblent être atteint par une certaine forme de numérification.

Cas du Niveau 0

La numérification ne peut pas être ressentie dans ce niveau, que cela soit par un nouvel arrivant ou un explorateur qui a déjà été touché par ce phénomène dans d'autres niveaux. Pour le moment, il s'agit du seul niveau "numéroté" (excluant donc les niveaux énigmatiques) qui présente une absence avérée de ce phénomène.

Fréquence d'apparition

Comme pour la plupart des phénomènes, il est difficile de donner des statistiques exactes sur la quantité de personnes touchées. En effet, les vagabonds ne parlent pas forcément de leurs pensées et de leurs sentiments vis-à-vis de leur environnement dans leurs rapports, souvent dans la volonté de rester professionnels ou de ne pas avoir l'air de devenir fou. Néanmoins, d'après les informations actuelles, il est possible de donner plusieurs "profils" de personnes, ainsi que leurs réponses au phénomène.

Cas 1 : Vagabonds convaincus par la linéarité des Backrooms

Les individus convaincus de la linéarité des Backrooms sont ceux qui sont le plus touché par le phénomène. La raison n'est pas connue, mais deux théories à ce sujet circulent. Tout d'abord, il est possible que cela soit lié à un biais de confirmation psychiquement amplifié par l'environnement. Néanmoins, cette idée est souvent mise à mal par les rapports de multiples vagabonds pourtant sans liens entre eux mais parvenant aux mêmes conclusions. La seconde théorie est que ce sentiment soit réel, et qu'il soit bien provoqué par la profondeur du niveau. Cela pourrait expliquer les liens logiques entre les rapports, mais il ne faut pas oublier que même dans le cas de la numérification, beaucoup de vagabonds ressentant le phénomène ne tombent pas d'accord sur les numérotations2. L'apparition du phénomène se fait de manière graduelle, touchant le vagabond dans un niveau particulier avec de faibles ressentis donnant uniquement une vague impression de profondeur. La numérification augmente ensuite graduellement en intensité, et dans les stades plus avancés du phénomène il est possible de sentir précisément une profondeur et un numéro plutôt qu'une vague idée de cette dernière. Les sentiments liés aux niveaux énigmatiques sont également plus intenses.

Cas 2 : Vagabonds non convaincus par la linéarité des Backrooms

Il est assez rare que des vagabonds qui ne considèrent pas les Backrooms comme linéaires soient touchés par le phénomène. Il est possible que ce dernier atteigne plus facilement les individus qui adhèrent déjà à une idée plus euclidienne des niveaux. Lorsqu'un individu considérant les Backrooms comme plus chaotiques dans leur structure est touché, deux résultats sont possibles :

  • L'individu change d'avis sur la structure de son environnement en conséquence directe de son nouveau ressenti.
  • L'individu reste convaincu que ce qu'il sent n'est pas réel. Dans ce cas particulier, le vagabond sera prit de maux de tête plus intenses que la normale ainsi que, dans certains cas, d'hallucinations.

Cas 3 : Vagabonds sans avis sur la linéarité des Backrooms

Les vagabonds sans réelle conviction sur la structure des Backrooms sont également peu touchés par le phénomène. Les rares individus ressentant ce dernier adoptent généralement l'idée soufflée par le phénomène et changent ainsi d'avis, se basant sur leur instinct afin de déterminer la profondeur des Backrooms auquel ils se trouvent.

Contradictions et conflits

Numérification inverse

Il existe certains cas où les individus atteint par la numérification perçoivent la linéarité de manière inversée. Concrètement, cela veut dire que la notion de supérieur ou d’inférieur peut se retrouver "opposée" entre les vagabonds ressentant ce phénomène, ce qui rend son interprétation plus compliquée. Dans certains cas, les niveaux négatifs peuvent être interprétés comme étant au dessus des niveaux positifs3. Il est possible que cette inversion mentale des niveaux soit liée aux différences dans l'interprétation des Backrooms de chaque vagabond avant que le phénomène apparaisse chez eux. Bien que ces cas de contradiction n'aient aucune conséquence sur la base de données, elle peut être la source de conflits entre différents vagabonds convaincus par leur vision des Backrooms provoquée par le phénomène.

Différences de numérification

Néanmoins, le problème principal de la numérification est que les vagabonds qui éprouvent le phénomène le font parfois de manière différente. En effet, en plus du cas de la numérification inverse évoqué plus haut, il arrive que, bien qu'assez rarement, plusieurs individus perçoivent un même niveau à des "profondeurs" différentes. L'un des exemples les plus connus est le rapport de deux personnes différentes à deux jours d'intervalle à propos du niveau communément appellé "Courtyard of Windows". En effet, le premier vagabond a confirmé le numéro 881 pour la classification "par instinct", donc directement à cause du phénomène. Le lendemain, un second vagabond a infirmé le numéro donné par le membre de la veille, ajoutant que le niveau se trouvait "bien moins haut", au Niveau 188. Or, ce niveau avait déjà été "découvert" et dénommé a priori par la numérification également.



Suite à cet incident, le M.E.G a décidé de ne se fier à ce phénomène que rarement, afin d'éviter les contradictions non seulement entre les rapports d'un même niveau, mais également ceux de plusieurs niveaux qui auraient pu avoir été découverts et dont la numérotation aurait été "sentie". Néanmoins, du lieu de la taille de l'organisation et de sa database associée, il arrive toujours que la numérotation notée soit due au phénomène de numérification.

Force d'origine

Il est actuellement très difficile de déterminer l'origine de ce phénomène. En effet, de nombreuses caractéristiques de la numérification affirment ou infirment diverses théories.

La vision la plus répandue est que ce phénomène est provoqué directement par les Backrooms par des moyens encore inconnus. En effet, il existe un grand nombre de rapports ou de témoignages de vagabonds différents faisant état de la même structure des Backrooms. Il est donc difficile de croire en un phénomène isolé, ou encore au résultat de simples divagations. D'un autre coté, il existe également des rapports contradictoires sur le sens ou la place des niveaux, comme pour l'exemple présenté plus haut, ce qui voudrait dire que le phénomène agit différemment sur chacun en fonction de ses convictions.


Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License