Entité 10-FR
notation: +5+x

Numéro d'entité : 10-FR

hunter.jpg

Dessin d'un présumé Chasseur.

Habitat : Niveau 10-FR

Description :

L'entité 10-FR peuple uniquement le Niveau 10-FR et a été nommée "Chasseur". À ce jour, aucun spécimen n'a encore été découvert dans un autre niveau. D'apparence humanoïde, cette entité se distinguerait par son corps de mannequin, ainsi qu'un visage parfaitement inerte.
Seule la fuite sans délais du Niveau 10-FR est une option viable face à un Chasseur, du moins tous les témoignages recueillis proviennent de survivants qui ont appliqué ce conseil.

Comportement :

Les spécimens sont de nature silencieuse mais surtout solitaire. Ils sont un certain nombre à errer, estimés à un individu par dizaine d'hectares, dans le Niveau 10-FR. Si un Chasseur est aperçu, il est fortement recommandé de se retirer discrètement dans la direction opposée. En effet, si une seule de ces entités repère un vagabond au sein du niveau, elle s'arrêtera soudainement et le fixera. Environ dix secondes plus tard, un puissant son rappelant celui des chasses à courre sera émis et retentira dans tout le Niveau 10-FR : la chasse a débuté.
La source de ce son reste à ce jour inconnue : Des investigations seront prochainement menées pour essayer de lever l'incertitude autour de son origine.1 Lorsqu'il retentit, tous les Chasseurs, qui déambulaient auparavant de manière aléatoire dans le niveau, changent brusquement de comportement et commencent à traquer le vagabond.

Durant cette traque, les entités sont comme "aimantées" par le survivant en question. En effet, il est supposé qu'une fois qu'un premier Chasseur a repéré le vagabond, ce dernier est marqué par l'ensemble de la population de Chasseurs, qui le poursuivent alors à travers l'ensemble du Niveau 10-FR, et ce tant que celui-ci n'a pas trouvé une sortie qui lui permettra de leur échapper. Une théorie avancée à l'explication de ce phénomène serait que la population de Chasseurs soit constituée d'individus indépendants ne rentrant pas en contact, un réseau d'entités constituant le Niveau 10-FR pouvant être décrit comme "endormi". L'évènement déclencheur au réveil immédiat de ce réseau serait précisément le repérage d'un vagabond dans le niveau. Dès lors, une intelligence collective ainsi qu'une forme de communication propre aux entités seraient réactivées, ces dernières auparavant passives verraient ressortir leur nature brutale et agressive ainsi que leur tempérament meurtrier. De plus, au vu de leur capacité invraisemblable à traquer et retrouver aisément n'importe quel vagabond marqué dans le niveau, d'autres hypothèses ont été émises par certains vagabonds : Il pourrait exister un lien direct entre les Chasseurs et le Niveau 10-FR, une sorte de connexion des entités à leur l'environnement que ces dernières utiliseraient à son plein potentiel lors des chasses. Plus encore, des théories saugrenues mettent en avant que les Chasseurs ne sont pas que de simples entités errant dans le niveau, mais plutôt des éléments à proprement parler dudit niveau ; certaines croyances évoquent le fait que le Niveau 10-FR soit un véritable cauchemar, un enfer dont les Chasseurs sont les ouvriers, qui en détiennent tous les secrets.

Biologie :

L'apparence du Chasseur est celle d'un pantin en bois taillé de manière grossière, de taille humaine et doté d'un habit sommaire fait d'une matière s'apparentant à du plastique. Selon certaines déclarations, les éléments de son visage, tels que les yeux, les sourcils ou encore la bouche sont toujours peints et très peu détaillés. Certains sont maquillés d'un sourire et de yeux grands ouverts, tandis que d'autres faces sont gribouillées sans que l'on puisse distinguer d'expression apparente. Tous les spécimens sont munis d'une reproduction en bois de fusil de chasse, comme des jouets pour enfants, mais à taille adulte. Il semble même que les Chasseurs puissent être typiquement un genre de jouet commercialisé à plus petite échelle dans les Frontrooms tant leur apparence fait écho aux bimbelots trouvables dans certains rayons de grande surface.

Le Chasseur présente une force considérable, sa principale méthode d'attaque étant de fondre sur sa proie afin de la tuer à mains nues. Il semble que l'entité privilégie la strangulation pour tuer ses victimes ; elle utilise généralement sa reproduction de fusil en bois à cet effet. Une fois sa cible abattue, le Chasseur retournerait simplement à son état de divagation initial. Néanmoins, certains éléments viennent mettre en doute cette observation ; de fait, l'ensemble des survivants ayant rejoint le Niveau 10-FR affirment que le niveau est dépourvu de quelconques cadavres qui auraient dû joncher son sol, ce qui parait peu vraisemblable compte tenu du niveau d'agressivité des Chasseurs. Le nombre de victimes de l'entité reste encore à ce jour inconnu, mais selon certaines estimations, au moins une vingtaine de vagabonds actifs sur Discord ou bien Reddit n'ont plus donné de signe de vie suite leur entrée supposée dans le niveau. Cela étant, une équipe d'agents spécialisés du M.E.G. a auparavant effectué une incursion dans le niveau afin de tenter de retrouver des corps et de confirmer d'éventuels décès, mais ce sans succès. Le seul détail qui pourrait contribuer à l'explication de ce phénomène est l'anecdote d'un survivant qui aurait prétendument entendu, au détour d'une conversation avec d'autres vagabonds dans le Niveau 1, le témoignage d'un homme ayant aperçu un Chasseur en train de trainer un corps non identifié vers une direction inconnue. Aucun élément supplémentaire ne permet aujourd'hui d'étayer une quelconque théorie sur l'implication des Chasseurs dans la disparition des corps du Niveau 10-FR.


Comment échapper au Chasseur :

Il est avancé qu'à une distance de quinze mètres ou moins, l'entité représente une menace imminente pour tout être humain. Cependant, la physiologie du mannequin semble l'handicaper2, il ne serait pas capable de tenir un rythme de course, tout au plus il se déplacerait à une vitesse de marche rapide, mais sans jamais s'épuiser. Si un vagabond est repéré, il doit s'efforcer de ne pas paniquer, de contrôler sa respiration et de commencer à courir à une allure de footing léger afin de sortir au plus vite du Niveau 10-FR. Il est essentiel de maintenir cette allure constante ; pour un individu en bonne santé, des données estiment qu'il est possible de courir de cette manière jusqu'à deux heures, plus éventuellement une période d'une à deux heures de marche rapide. Au delà de ce délais, un individu normalement constitué aura été rattrapé par les Chasseurs.
Certains spécimens ont été aperçus en train de disposer au sol et d'armer des pièges à ours, et ce à travers l'ensemble du niveau. En recoupant différentes sources, les agents du M.E.G. ont déduit que ces mêmes pièges feraient no-clip au sous-niveau La Cage quiconque marcherait dessus. Une seconde manière de fuir temporairement la traque des Chasseurs serait ainsi de marcher intentionnellement sur ces pièges afin d'échapper à leur menace.

Découverte :

Il est difficile de dater avec exactitude la découverte de l'entité. La première trace écrite y faisant supposément référence serait une note de page découverte accrochée à un arbre du Niveau 10-FR. En effet, un agent du M.E.G. qui effectuait une reconnaissance près des failles délimitant le niveau a trouvé ce poème macabre accroché à une branche d'un pin tout à fait anodin. La documentation à propos de ce texte reste sommaire, il aurait été écrit par une certaine Annabelle. Tout individu qui disposerait d'informations ou de renseignements sur l'identité de son auteure est prié de s'adresser à un agent du M.E.G. Ce texte a ainsi été retranscrit ci-dessous, la page, elle, n'ayant pas été décrochée :

Au départ, on était six.
Six à rentrer, une à sortir.
On était six, puis ils ont tué Jérémy.
Jérémy les a suppliés.
On était cinq à pleurer.
On était cinq, puis ils ont eu Emma.
Emma a hurlé.
On était quatre à courir.
On était quatre, puis ils ont attrapé Théo.
Théo courrait trop lentement.
On était trois à s'enfuir.
On était trois, puis ils ont trouvé Mathias.
Mathias ne s'est pas débattu.
On était plus que deux.
On était deux, puis ils ont tordu le cou de Sarah.
J'ai jamais aimé Sarah.
Puis je suis resté seule. Mais moi, ils m'ont jamais eue.
Je ne suis pas comme eux.
Annabelle

Ce qu'il faut faire et ne pas faire :


À faire :

  • Éviter tout contact et fuir le niveau
  • Se déplacer discrètement

À ne pas faire :

  • Tenter de se cacher
  • Tenter d'affronter l'entité d'une quelconque manière

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License